Voyager avec un élève chien guide

Bien souvent, j’accueille des loulous en tant que famille relais pendant mes vacances. En effet, même si c’est toléré au bureau, devant jongler avec les éventuelles réunions d’importance il est plus simple pour moi de les accueillir pendant mes vacances. Les périodes de vacances scolaires coïncidant en plus souvent avec les fortes demandes de relais puisque c’est à ce moment-là que les familles d’accueil prennent aussi leurs vacances ! Ainsi, j’ai souvent des loulous en relais pendant mes vacances, cependant je ne me prive pas de voyager, mais je m’adapte.

Prendre le train avec un élève chien guide

Je prends souvent le train (n’ayant pas de voiture), et surtout le TGV, et bien sûr les loulous en relais sont de la partie ! Il faut savoir que les chiens de compagnie sont tenus d’avoir un billet et une muselière (ou bien être placé dans une caisse/panier) pour pouvoir voyager en train. Concernant les chiens guides d’aveugles, élèves comme en activité, ils voyagent gratuitement et sans muselière !


Pas de billet pour eux, mais j’essaie de voyager côte à côte avec ma moitié afin qu’ils puissent s’allonger sous nos sièges, même si ce n’est pas toujours le cas quand on se retrouve dans un carré famille, ou encore quand je voyage seule… Mais ça s’est toujours bien passé, les voyageurs autour étant souvent très compréhensifs, je fais en sorte que le loulou tienne le moins de place possible et souvent il dort tout le long du trajet. Et lors des contrôles, la plupart du temps les contrôleurs ne remarquent même pas le loulou affalé sous les sièges !

Prendre la voiture avec un élève chien guide

Après il m’arrive aussi de prendre la voiture, que ce soit celle des parents ou en location, les loulous sont alors aux pieds du passager le plus souvent. Selon le loulou, j’installe des tapis de propreté, afin de protéger la voiture s’il a tendance à être malade en voiture.

Nox, berger allemand de 7 mois, assis dans le coffre de la voiture (juste avant de partir, pas à l’arrêt)

Il est aussi possible de le mettre dans le coffre, c’était le cas dans la voiture d’une amie ou encore celle d’autres familles d’accueil quand on rentre ensemble de détente. En effet entre la taille de la voiture, celle du chien et le nombre de passagers (humains ou même chiens), il n’y pas toujours de la place aux pieds du passager.

Nollie, labrador roux de 7 mois, devant l’aspirateur pour voiture

En cas de voiture de location, j’ai pris l’habitude de mettre quelques pièces pour aspirer tous les poils à la fin de la location, c’est quand même plus propre ! L’occasion de faire une pause souvent avant de prendre le train (comme ici avec la pause croquettes en même temps).

J’avoue cependant ne pas prendre les bus pour des longs trajets, même si je sais que certaines familles d’accueil ont tenté l’expérience, en tant que famille relais on ne sait jamais quel chien on va avoir, on le connait moins, alors je mise uniquement sur le train pour les longues distances !

Être hébergé avec un élève chien guide

J’ai clairement de la chance côté famille, puisque je suis très bien accueillie avec les loulous que j’ai en relais ! En général, ils dorment sur leur plaid dans notre chambre. Selon les maisons, nous avons d’ailleurs des chambres prévues comme dans la famille du Sud où nous sommes au rez-de-chaussée, ou encore chez des amis où l’étage était interdit aux chiens aussi. Ainsi je m’adapte, et eux aussi, et ça se passe super bien, même avec un matelas par terre il me laisse bien tranquille.

Quand je prends un hôtel, je privilégie ceux qui acceptent les chiens de compagnie (sauf cas exceptionnel). Je pourrais ne pas regarder ce critère-là puisque les élèves chiens guides d’aveugles ont, au même titre que les chiens guides d’aveugles en activité, accès partout. Cependant pour éviter les problèmes je prends des hôtels qui les acceptent, chiens guides ou non. Mais je me permets par principe de demander la gratuité comme prévu par la loi (il faut que je vous fasse un article là-dessus) qui précise que l’accès se fait « sans aucune facturation supplémentaire ».

Une manière pour moi de les sensibiliser, même si parfois ce n’est pas nécessaire, l’hôtelier connaissant la loi ou ayant l’idée de faire un geste (je précise dans ce cas qu’il applique justement la loi).

Je voyage beaucoup en AirBnb aussi, j’applique le même critère en prenant des logements accessibles aux animaux, tout en nettoyant au maximum en partant ! Les loulous dorment à nouveau dans ma chambre, pour éviter de le laisser se balader dans tout l’appartement qu’ils ne connaissent pas, ou de déranger les autres voyageurs du AirBnb quand je pars en famille par exemple.

Voici pour les moyens de transports et d’hébergement, mais voyager avec un élève chien guide, c’est presque comme voyager avec un bébé : lui est adorable et prend peu de place, mais ses affaires sont nombreuses et il faut les porter. Je vous ferai prochainement un article reprenant notre check-list « chien » !

2 réflexions sur “Voyager avec un élève chien guide

  1. Ping : Aller à Disneyland Paris avec un (futur) chien guide – Futur Chien Guide

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s