🩼9 – Justine et Naya – Un chien guide libĂ©rateur dans la ville rose

Dans cet Ă©pisode, je vous prĂ©sente Justine qui est accompagnĂ©e au quotidien par Naya, sa chienne guide de l’école de Toulouse. Malvoyante de naissance, Justine perd une grande partie de sa vision Ă  l’adolescence, et s’équipe d’une canne blanche pour sa sĂ©curitĂ© Ă  son arrivĂ©e dans la ville rose, mais comment se diriger dans une ville en mouvement permanent ? Justine nous raconte sa premiĂšre rencontre avec Naya, et revient aussi sur le dĂ©bat de l’individualisation de l’Allocation Adulte HandicapĂ© souhaitant s’installer avec son copain au risque de devenir dĂ©pendante de lui financiĂšrement.

Retrouvez ci-dessous une retranscription raccourcie et illustrĂ©e de l’épisode :

Pour commencer, est-ce que tu peux te présenter ?

Je m’appelle Justine, j’ai 22 ans et je suis Ă©tudiante en musicologie Ă  Toulouse. Je suis actuellement en annĂ©e de cĂ©sure dans un thĂ©Ăątre oĂč je m’occupe de la programmation, et je suis accompagnĂ©e depuis quelques annĂ©es par Naya, ma chienne guide.

Justement, est-ce que tu peux nous raconter comment et quand les chiens guides d’aveugles sont entrĂ©s dans ta vie ?

Je suis malvoyante de naissance, j’ai perdu une grande partie de ma vision aprĂšs des complications lors d’une opĂ©ration qui aurait dĂ» amĂ©liorer ma vision Ă  l’adolescence
 Lors de mon arrivĂ©e Ă  Toulouse pour mes Ă©tudes supĂ©rieures, j’ai dĂ» m’équiper d’une canne blanche que j’ai trĂšs mal vĂ©cu, pour me mettre en sĂ©curitĂ© dans cette ville que je connaissais peu. Au sujet des chiens guides d’aveugles, Ă©tant malvoyante je n’avais du tout en tĂȘte que je pouvais en demander un, pensant que c’était rĂ©servĂ© aux aveugles.

Au centre oĂč j’apprenais le braille, j’ai eu un Ă©change avec un des maĂźtres chiens guides qui m’a donnĂ© les coordonnĂ©es de l’école de Toulouse en juin 2018. J’ai contactĂ© l’école qui a dĂ©bouchĂ© sur un premier rendez-vous avec moi-mĂȘme et mes proches. DĂšs aoĂ»t 2018, j’ai fait un premier essai avec deux futurs chiens guides afin de savoir si la dĂ©marche qui me convenait en thĂ©orie, me correspondait aussi en pratique : Mango en fin d’éducation mais marchait trop vite, et Naya en tout dĂ©but de son Ă©ducation qui m’a totalement fait craquer.

Entre septembre et dĂ©cembre 2018, j’ai dĂ» prendre quelques cours de locomotion pour sĂ©curiser mes dĂ©placements. Puis en janvier 2019, j’ai rencontrĂ© deux futurs chiens guides dans l’optique d’une remise, parmi lesquels j’espĂ©rais secrĂštement qu’il y ait Naya, ce qui a Ă©tĂ© le cas en effet !

Je l’ai choisie comme une Ă©vidence et elle m’a donc Ă©tĂ© remise en mars 2019. Suite Ă  cette remise, je me suis investie dans l’association et j’ai fait beaucoup d’actions de sensibilisation pour remercier toutes les personnes qui m’ont permis d’avoir Naya !

J’ai vu rĂ©cemment que tu avais parlĂ© de l’Allocation Adultes HandicapĂ©s, est-ce que tu pourrais nous en dire plus ?

En effet, quand on est une personne handicapĂ©e Ă©valuĂ©e Ă  plus de 80% d’invaliditĂ©, on peut prĂ©tendre Ă  l’Allocation Adulte HandicapĂ©e (AAH) qui s’élĂšve Ă  900€/mois pour compenser le fait qu’on ne peut pas travailler ou trouver un emploi stable et rĂ©munĂ©rateur. Mais si la personne handicapĂ©e vit en couple, son allocation va baisser en fonction du salaire de son conjoint, et c’est profondĂ©ment injuste ! Je souhaite aujourd’hui m’installer avec mon compagnon, mais cela suppose que mon allocation soit rĂ©duite Ă  220€/mois du fait du salaire de mon conjoint, et donc que je devienne dĂ©pendante de lui financiĂšrement.

Je vous invite d’ailleurs Ă  Ă©couter la chronique de 3 minutes de Nicole Ferroni Ă  ce sujet, ou encore la chronique plus rĂ©cente de 5 minutes de Guillaume Meurice, mais aussi Ă  aller signer la pĂ©tition sur le site du SĂ©nat

Pour finir, quelle est ta plus grosse honte avec Naya ?

J’ai eu du mal Ă  trouver, mais en mars 2019, une des premiĂšres fois oĂč j’allais Ă  la fac avec elle, Naya a ronflĂ© de maniĂšre trĂšs forte pendant un moment de silence dans un cours.

Et pour contrebalancer, ton plus grand moment de fierté avec Naya ?

Cela aurait dĂ» arriver en 2020 avec mon annĂ©e d’Ă©change universitaire en Irlande avec Naya, mais au final ça reste le premier grand voyage que j’ai fait Ă  Paris et dans les Vosges avec Naya, en toute autonomie.

Merci Ă  Justine pour tous ces Ă©changes riches et passionnants, j’en ai encore appris beaucoup ! On vous souhaite le meilleur avec Naya, mĂȘme si c’est bien parti, et Ă  bientĂŽt !

Une réflexion sur “🩼9 – Justine et Naya – Un chien guide libĂ©rateur dans la ville rose

  1. Ping : Romain et Osha – Un coup de foudre immĂ©diat – Futur Chien Guide

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s