6 mois à l’école pour parfaire leur éducation

Vers l’âge d’un an, le futur chien guide rejoint l’école à temps complet pour environ 6 mois. En effet, après être né et éveillé au centre d’élevage à Buc, puis avoir rejoint sa famille d’accueil pour un an, c’est l’heure de son entrée en éducation ! Il va alors passer 6 mois avec ses camarades de classe aux côtés de son éducateur attitré de chiens guides d’aveugle dont c’est le métier.

Une entrée en éducation bien préparée

Cette entrée en éducation ne se fait pas du jour au lendemain, en effet, tout au long de l’année en famille d’accueil, le futur chien guide est suivi par un moniteur qui fait régulièrement le point sur son éducation. En lien avec le reste de l’équipe de l’école, et particulièrement les éducateurs, son entrée en éducation est prévue et conditionnée à l’obtention du certificat de passage en éducation. Ainsi, la famille d’accueil est régulièrement informée, suite aux stages notamment, de l’évolution du futur chien guide qu’elle accueille.

Un labrador sable assis, avec son harnais de guidage, devant un passage piéton aux côtés de son éducateur

Une fois rentré en éducation, une transition est effectuée à l’école de Paris avec un retour dans la famille d’accueil les 3 premiers week-ends. Cela permet au loulou comme à la famille de s’habituer progressivement, même si le chien ne va pas dans un lieu inconnu ayant fait plusieurs stages à l’école. Tous les élèves chiens guides que je connais font délibérément la fête et sont tout excités à l’approche de l’école ! D’ailleurs, alors que le départ du futur chien guide est souvent un moment redouté par la famille d’accueil, pour le loulou c’est son parcours qui se poursuit, avec souvent les retrouvailles avec les camarades. En effet, chaque moniteur/éducateur prend en charge simultanément 3 chiens pour une période de 6 mois d’éducation.

Un travail en binôme avec son éducateur

Une fois l’entrée en éducation faite, l’éducation au sein de l’école de Paris dure environ 7 mois. Durant ces mois, le futur chien guide travaille au harnais de guidage avec son éducateur attitré sur de nombreux éléments permettant de parfaire son éducation et surtout de compléter ses compétences de guidage. A l’école de Paris, ce ne sont pas moins de 15 personnes qui sont impliquées dans cette partie de l’éducation du chien guide, réparties entre les deux sites de l’école (Buc et Paris), dont un responsable par site. De leurs 12 à leurs 18-20 mois, les futurs chiens guides sont mis dans de nombreuses situations permettant de tester leurs compétences les plus simples dans tous les lieux, et de leur apprendre des situations plus complexes. 

Un éducateur et son élève chien guide attendant attentif sur sa place matérialisée par un support légèrement réhaussé du sol

C’est aussi le moment de perfectionner les déplacements au harnais de guidage qui ont été appréhendés pendant les stages, et deviendront le quotidien du loulou une fois remis à une personne déficiente visuelle. Ainsi, les éducateurs redoublent d’imagination et de diversité pour tester notamment les capacités d’évitement des obstacles, que ce soit au sol ou à hauteur d’hommes, la recherche de différents éléments dans un environnement la plupart du temps urbain (métros, passages piétons, sièges…). Détente et repos complètent la journée du futur chien guide à l’école. 

C’est ainsi environ 70 chiens qui sont pris en charge par an à l’école de Paris, pour une durée moyenne de 7 mois d’éducation. Comme pour la phase en famille d’accueil, une évaluation du travail du chien est effectuée à la fin du 1er mois d’éducation à l’école afin d’évaluer si le loulou a bien toutes les qualités comportementales et/ou cognitives requises pour devenir chien guide. De plus, des rencontres avec leurs éventuels futurs maîtres sont organisées dès le 4ème mois d’éducation du chien, afin d’avoir déjà identifié la personne à qui sera confié le chien.

Certificat d’Aptitude à Guider

Tout comme le certificat d’entrée en éducation, la fin de l’éducation se termine par le Certificat d’Aptitude à Guider, appelé le CAG, condition même de toute remise d’un chien. Cet examen est passé en binôme par l’éducateur et le futur chien guide dont il a été responsable pendant les 6 derniers mois. Les compétences acquises par le chien sont testées à travers une quarantaine de mises en situation, dont les moins logiques pour le chien comme l’appréhension d’obstacle en hauteur. En effet, je ne vous apprends rien en vous disant qu’un chien est plus petit qu’une personne adulte, et que par conséquent il peut passer dessous certains obstacles auxquels peut se heurter son futur maître. Ainsi, pendant l’éducation, les éducateurs de chiens guides apprennent à leurs élèves à être attentifs et prendre en compte les obstacles que pourraient heurter une personne adulte. De même, la désobéissance du chien à certains mots pour protéger son maître est une des prouesses de l’éducation des chiens guides d’aveugles, comme cela peut être fait sur un quai de gare pour éviter la chute sur les rails.

Démonstration d’une désobéissance suite à la demande d’aller devant sur un quai de gare reconstitué

Ainsi, l’éducateur s’appuie sur toutes les capacités d’initiative et de restitution du chien pour entrer dans cette dernière phase de responsabilisation. Cet examen du CAG se déroule sous bandeau sur un trajet défini par l’examinateur mais inconnu du chien et de son éducateur. Une fois le CAG en pattes, le loulou peut être remis à une personne déficiente visuelle le 7ème mois après la date de son entrée en éducation. Les essais de compatibilité avec son futur maître ayant été faits en amont, et l’éducateur ayant donc débuté le travail avec la personne déficiente, la remise peut ainsi être faite plus rapidement.

Une fois le Certificat d’Aptitude au Guidage obtenu, c’est l’heure de la remise ! Mais même si elle peut être faite rapidement après le CAG, elle n’est en rien négligée et prend du temps pour accorder le nouveau binôme formé entre le chien guide et son maître. Ce n’est pas non plus la fin de la relation avec l’éducateur qui assurera le suivi de la nouvelle équipe pendant la première année, puis d’autres personnes de l’école prendront le relais pour suivre le reste de leur histoire commune. Mais je vous parlerai de la remise et du suivi dans un prochain article !

10 réflexions sur “6 mois à l’école pour parfaire leur éducation

  1. Ping : Marie VDM, famille relais à Paris – Futur Chien Guide

  2. Ping : Marie VDM, famille relais à Paris – Futur Chien Guide

  3. Ping : Un accompagnement complet des futurs chiens guides – Futur Chien Guide

  4. Ping : Charlotte et Tom, famille d’accueil accomplie – Futur Chien Guide

  5. Ping : Qu’est-ce qu’une famille relais ? – Futur Chien Guide

  6. Ping : Letteli, famille d’accueil adaptive – Futur Chien Guide

  7. Ping : Océane, famille d’accueil précoce – Futur Chien Guide

  8. Ping : Qu’est-ce qu’une maman de chien guide ? – Futur Chien Guide

  9. Ping : Corinne, famille d’élevage épanouie – Futur Chien Guide

  10. Ping : Carole – 8 chiens accueillis, et c’est pas fini ! – Futur Chien Guide

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s