🩼18 – AgnĂšs – Devenir famille d’accueil en harmonie avec ses chiens

Dans cet Ă©pisode, je vous prĂ©sente AgnĂšs, qui est famille d’accueil pour l’école des chiens guides de Paris, mais Ă  aussi plusieurs chiens Ă  elle ! En effet, quand AgnĂšs dĂ©cide de se lancer dans l’aventure de famille d’accueil, elle vit dĂ©jĂ  aux cĂŽtĂ©s de plusieurs chiens Ă  elle. Mais comment s’organiser pour bien accueillir en plus un futur chien guide ? Et d’aprĂšs elle quels sont les avantages et inconvĂ©nients d’avoir aussi ses propres chiens ? AgnĂšs nous raconte comment ses chiens de famille agissent en vĂ©ritables coachs aux cĂŽtĂ©s des Ă©lĂšves chiens guides qu’elle accueille, et l’harmonie qui s’est formĂ©e entre tous. Des sĂ©ances de mĂ©diation animale qu’elle anime jusqu’aux vacances en famille, AgnĂšs revient sur ces moments partagĂ©s avec tous ces chiens, sans exception. Elle nous dĂ©voile aussi leur organisation Ă  venir, pour continuer Ă  ĂȘtre famille d’accueil, tout en devenant famille d’élevage !

Retrouvez ci-dessous une retranscription synthétique avec de nombreuses photos :

Est-ce que tu peux te présenter rapidement ?

Je m’appelle AgnĂšs, j’habite Ă  Buc, je suis orthophoniste Ă  titre libĂ©ral, et je suis aussi spĂ©cialisĂ©e en zoothĂ©rapie pour pouvoir travailler avec mes animaux. Pour cela, mes chiens interviennent pour atteindre les objectifs qu’on s’est fixĂ©s avec les patients (EPHAD et trĂšs jeunes enfants), et en gĂ©nĂ©ral ça se passe tout de suite mieux.

En dehors des chiens guides d’aveugles, j’ai donc aussi plusieurs chiens avec Gadget qui a aujourd’hui 10 ans et m’a amenĂ© vers la zoothĂ©rapie, et Hulotte qui est arrivĂ©e peu de temps aprĂšs et a 9 ans maintenant. J’ai aussi adoptĂ© Naya, ce qui n’était pas prĂ©vu, mais elle nous a rejoint en mai 2017. Enfin, Scoubidou est un petit ratier qui vit depuis quelque temps avec ma fille aĂźnĂ©e, mais qui Ă©tait lĂ  au dĂ©but de mon engagement auprĂšs des chiens guides.

Est-ce que tu peux revenir sur ton lien avec les chiens guides d’aveugles ?

J’ai toujours Ă©tĂ© tournĂ©e vers les autres, et cela faisait un moment que je suivais les chiens guides d’aveugles avec Ă©merveillement. J’ai progressivement assistĂ© aux journĂ©es portes ouvertes, j’ai mis du temps Ă  ĂȘtre prĂȘte professionnellement, personnellement et familialement, et plusieurs annĂ©es avant faire la rĂ©union des familles d’accueil mi-2016 et d’y dĂ©poser immĂ©diatement mon dossier pour devenir famille d’accueil.

AprĂšs quelques mois et un petit quiproquo, j’ai accueilli la belle Mewel, une golden retriever croisĂ©e labrador. Gadget, Hulotte et Scoubidou Ă©tant habituĂ©s Ă  vivre avec d’autres chiens que je gardais de temps en temps, cela s’est trĂšs bien passĂ© entre eux tous. Cela demande une organisation diffĂ©rente, notamment sur les besoins aux caniveaux avec la sortie matinale que je ne fais pas avec les autres. Pour la socialisation, ça encourage Ă  sortir et je suis allĂ©e bien plus au cinĂ©ma, au restaurant, voire Ă  Paris, que je ne l’aurais fait sans chien. Et puis pour la balade, mes futurs chiens guides sont des copains en plus pour mes chiens. Ainsi, je pense que ça m’a rajoutĂ© de l’organisation, plutĂŽt que ça ait pris du temps au dĂ©triment de Gadget et Hulotte.

Je pars d’ailleurs en vacances avec tous, comme par exemple les vacances 2017 avec Gadget, Hulotte, Scoubidou, Naya et Mewel ! Je passe du temps avec eux, sans ĂȘtre une contrainte car ça me rend heureuse. Mewel est vite rentrĂ©e en Ă©ducation en septembre. On l’a rĂ©cupĂ©rĂ©e de temps en temps pendant sa formation, et ensuite j’étais disponible.

Ogan, un berger blanc suisse, est arrivĂ©e Ă  la rentrĂ©e de 2018, mais il Ă©tait assez sensible alors on a beaucoup travaillĂ© en l’emmenant dans plein de lieux diffĂ©rents ! Avec mes chiens, l’alchimie s’est Ă  nouveau faite naturellement, Ogan avait mĂȘme un sentiment de protection avec les plus grands, leur prĂ©sence est vraiment Ă©quilibrante pour les chiots. MalgrĂ© le travail avec Ogan, il n’est pas devenu chien guide et a Ă©tĂ© adoptĂ© par une famille.

Notre troisiĂšme Ă©lĂšve Pastel, petite labrador noire, est arrivĂ©e en septembre 2019. On est rapidement partis en corse Ă  la Toussaint, mais avec mes chiens en appui, elle a suivi la troupe. Mes chiens agissent au final comme des coachs, en harmonie avec chacun. Pastel va avoir deux ans dĂ©jĂ , elle est toujours avec nous afin de devenir maman de chien guide. Ma grande fille Laura va devenir sa famille d’élevage, et me permettra d’avoir un nouveau chiot !

D’ailleurs, est-ce qu’il y a quelque chose que tu as dĂ©couvert avec les chiens guides ?

C’est sĂ»rement tout le temps qu’on leur consacre qui permet d’arriver Ă  de belles choses, comme je l’ai fait avec Ogan et qui lui a permis d’ĂȘtre bien plus Ă  l’aise en gĂ©nĂ©ral.

Est-ce que tu as Ă©tĂ© bluffĂ© par l’un d’entre eux ?

Le jour oĂč Mewel m’a tirĂ©e vers la maison d’une amie Ă  ma fille, alors que je ne savais pas du tout qu’elle y Ă©tait allĂ©e avec ma fille le matin ou la veille mĂȘme, c’est incroyable. Elle faisait aussi les stops devant certaines portes de l’EPHAD lors de nos sĂ©ances de travail.

As-tu fait une rencontre exceptionnelle grĂące aux chiens guides ?

Justement, j’avais manquĂ© la cĂ©rĂ©monie de remise du 1000Ăšme chien guide Ă  son maĂźtre, ce que j’avais beaucoup regrettĂ©. Quelques semaines plus tard, j’étais au salon Autonomie pour faire confirmer Naya, et je suis tombĂ©e pile sur Monty, le 1000Ăšme chien guide que j’avais repĂ©rĂ©, et son maĂźtre. J’ai osĂ© leur parler, et ils m’ont demandĂ© leur chemin, alors qu’on Ă©tait perdu c’est finalement eux qui ont entendu le bruit du stand qu’on cherchait !

Pour finir, quel est ton pire et ton meilleur moment avec les chiens guides ?

C’est pas le pire, mais le plus rigolo, c’est le jour oĂč Lewel a fait ses besoins en pleine gare, mais surtout aux pieds de l’agent de sĂ©curité  J’ai tout ramassĂ© sans le regarder et suis partie !

Les meilleurs moments, c’est le bonheur au quotidien, je suis comblĂ©e avec ces chiots qui sont avides d’apprendre !

Merci beaucoup Ă  AgnĂšs de m’avoir confiĂ© son aventure avec les chiens guides d’aveugles, avec la complicitĂ© de sa famille et de leurs nombreux chiens ! A trĂšs bientĂŽt, quand on pourra se croiser avec tous tes chiens, et peut-ĂȘtre ton nouvel Ă©lĂšve !

Une réflexion sur “🩼18 – AgnĂšs – Devenir famille d’accueil en harmonie avec ses chiens

  1. Ping : Paule et Pouki – Un nouveau binĂŽme pour continuer une vie dynamique – Futur Chien Guide

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s