Carole – 8 chiens accueillis, et c’est pas fini !

Dans cet épisode, je vous présente Carole qui est famille d’accueil depuis de nombreuses années pour l’école des chiens guides de Paris. Après avoir découvert les chiens guides et accueilli son premier élève, la séparation au moment de son entrée en éducation fut difficile. Mais comment accepter de laisser ce futur chien guide avec qui elle a tant vécu ? Quel sens prendra finalement ce premier engagement dans son ensemble ? Carole revient pour nous sur son aventure auprès de tous les futurs chiens guides accueillis, avec qui elle a beaucoup voyagé et dont elle a encore des nouvelles, qu’ils guident leur maître, aient été adoptés ou vivent désormais en famille d’élevage. Elle nous raconte aussi comment cet engagement lui a apporté dans son ensemble, toute une communauté dont elle est devenue ambassadrice.

Retrouvez ci-dessous une retranscription synthétique de l’épisode avec plein de photos :

Est-ce que tu pourrais nous dire qui tu es et ce que tu fais dans la vie ?

Je m’appelle Carole, je suis prof pour les êtres humains pour l’université de la Californie à Paris où j’enseigne la littérature comparée, en plus d’être la directrice académique. Je suis aussi traductrice de l’italien vers l’anglais pour mon plus grand plaisir.

Est-ce que tu peux revenir sur comment tu as découvert les chiens guides d’aveugles et quand est-ce qu’ils sont entrés dans ta vie ?

Mon mari a photographié le dossard d’un élève chien guide pour pouvoir s’informer, étant timide il n’a pas parlé avec la famille d’accueil qui prenaient souvent le tram avec lui, on s’est renseigné sur l’école de Paris avant d’assister à la réunion d’information fin 2014. Éblouis lors de la réunion, nous avons tout de suite déposé un dossier pour devenir famille d’accueil.

On nous a rappelé rapidement pour nous proposer Iwen, un labrador sable de 14 mois qui n’était pas du tout chiot donc, à la veille de Charlie Hebdo. Il a passé 5 mois avec nous dans l’optique de régler un petit problème de comportement à la maison. On a réussi à les régler, quand il est rentré en éducation, j’ai beaucoup pleuré et c’est normal, puis il est devenu chien guide auprès de son maître qu’on a l’occasion de revoir de temps en temps.

Ensuite on a eu notre premier chiot Linka, une adorable labrador noire, c’était vraiment sportif les premières semaines ! Très sensible, on a fait beaucoup de choses avec elle (voyages, opéras, mariage, etc.). Elle était précoce sur les chaleurs comme dans l’apprentissage et est entrée en éducation à 11 mois après seulement 8 mois avec nous ! J’ai pleuré mais pas comme avec Iwen, lui était notre premier et j’ai compris que je ne perdais pas un chien, mais gagnait toute une communauté dans ce moment d’aigre-doux. Depuis ses 18 mois, elle guide ainsi sa maîtresse Dominique.

On était accro, alors on a accueilli notre Moïra, une belle labrador sable très facile ! Elle a aussi beaucoup voyagé avec nous et puis est devenue maman de chien guide. On ne l’a pas gardée pour continuer notre mission de famille d’accueil, mais Valérie qui accueillait Monoï, la sœur de Moïra, est devenue sa famille d’élevage. Moïra a déjà fait deux portées et sera bientôt à la retraite de sa mission de maman de chien guide après sa troisième portée.

Puis est arrivée la petite Noon à la rentrée 2017, une labrador noire qui avait une particularité qui n’a pas été compatible avec son futur de chien guide d’aveugle : personne ne pouvait la toucher… Elle nous a quittés au bout de 2 mois pour rejoindre sa super famille d’adoption avec qui nous avons toujours des contacts, elle vit un vie merveilleuse désormais.

Ensuite on a un peu changé après une alternance entre labrador sable et noir en accueillant Nixon, un goldendoodle fin 2017 ! C’est un croisement entre le golden retriever et le caniche royal et ça fait une grosse peluche qui perd pas ses poils. Il a découvert beaucoup de choses avec nous, à commencer par la neige, puis Barcelone, Rome plusieurs fois aussi ! Il est devenu chien guide auprès de son maître Pascal, Nixon est merveilleux et on se voit parfois.

On est revenu au labrador…chocolat avec Oasis, qui a beaucoup voyagé également à Rome et fait quelques mariages. Mais il avait un problème d’aboiements sans agressivité qui s’est développé en grandissant sans qu’on puisse identifier sur quoi il aboyait, il a été donc réformé et adopté. Il est devenu le prince de la maison aux côtés de Nouba, une autre labrador chocolat hors chien guide qui était déjà dans cette famille.

En attendant l’élève suivante qui était un peu spéciale, on a fait quelques relais avec Pumpkin, Pipa et aussi Osca que tu as eu également. Et puis on a accueilli début 2020 notre Pisty, une labrador sable qui est un petit de notre Moïra, avec qui on a eu seulement un mois et demi avant le confinement… Heureusement, l’école nous donnait des exercices à faire à la maison, ce qui était merveilleux de continuer dans ce contexte difficile. Elle est candidate pour devenir maman de chien guide comme sa maman, et est encore avec nous quelque temps.

Et depuis quelques semaines, R-Mione nous a rejoint, une petite labrador croisée golden noire pour reprendre l’alternance sable et noir. C’est encore une nouvelle relation et des challenges différents, elle est mignonne mais a aussi un caractère !

D’ailleurs, est-ce qu’il y a quelque chose que tu as appris ou découvert en étant engagée auprès des chiens guides ?

Depuis longtemps je voulais faire quelque chose pour les autres, j’aurais pris du temps pour l’analphabétisme si j’étais restée aux États-Unis, puis j’ai découvert les chiens guides ! L’autre aspect c’est l’enseignement que j’ai toujours aimé, et que je réalise aujourd’hui auprès de deux types d’élèves : étudiants et chiens guides, qui sont plus faciles au final.

Est-ce que tu aurais une honte et une fierté avec tes élèves chiens guides ?

Franchement, je n’ai jamais eu honte d’eux, mais beaucoup de fierté par petits moments comme la première fois qu’ils comprennent qu’ils doivent faire leurs besoins au caniveau. J’aimerais bien demander à mes élèves aussi à quel moment je leur ai fait honte !

Merci beaucoup pour ton témoignage, pour ton accent chantant qui nous fait voyager ! Bonne continuation à Pisty dans son rôle de maman de chiens guides, et à la petite R-Mione avec son beau pelage croisé golden !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s