🩼26 – Romain et Osha – Un coup de foudre immĂ©diat

Dans cet Ă©pisode, je vous prĂ©sente Romain qui est guidĂ© au quotidien par Osha, sa chienne guide de l’Ă©cole de Toulouse. Malvoyant probablement de naissance, Romain revient sur sa demande de chien guide qu’il a fait totalement sur un coup de tĂȘte. Il participe alors aux diffĂ©rentes Ă©tapes pour obtenir un chien guide, jusqu’à sa rencontre avec plusieurs chiens guides possibles. Mais comment s’est passĂ©e la rencontre avec Osha ? Et qu’est-ce que la prĂ©sence d’Osha a changĂ© dans sa vie ? De son premier coup de fil Ă  l’Ă©cole des chiens guides jusqu’à aujourd’hui, Romain nous raconte son coup de foudre pour Osha, et la fabuleuse rencontre avec sa famille d’accueil. Il nous explique aussi en quoi la prĂ©sence d’Osha Ă  ses cĂŽtĂ©s a changĂ© le regard des gens sur son handicap, mais aussi leur comportement dans l’approche et l’adaptation au handicap visuel qui au quotidien lui simplifie vraiment la vie.

Retrouvez ci-dessous une retranscription synthétique avec pleins de photos :

Est-ce que tu peux te présenter rapidement ?

Je m’appelle Romain, j’ai 23 ans et je suis chargĂ©e de communication pour le comitĂ© handisport de l’Aude, et je suis le maĂźtre d’Osha qui est mon chien guide depuis mars 2020. A cĂŽtĂ© de ça, je me suis lancĂ© dans le vĂ©lo tandem au dĂ©but en tant que loisirs, et je tente d’ĂȘtre maintenant sportif de haut niveau.

Est-ce que tu peux revenir avec nous sur les dĂ©buts jusqu’à l’arrivĂ©e d’Osha ?

On pense que je suis nĂ© malvoyant, mais Ă  vrai dire on ne le saura vraiment jamais ! Cependant ma mĂšre s’est rendue compte que j’avais des difficultĂ©s Ă  me dĂ©placer, et que je me cognais un peu trop Ă  mes 2 ans, le mĂ©decin a avancĂ© des poussĂ©es de croissance, les dents qui arrivaient et d’autres raisons qui Ă©taient crĂ©dibles quand on n’y connait rien. C’est seulement vers 6-7 ans qu’on a mis un nom dessus : uvĂ©ite et arthrite juvĂ©nile bilatĂ©rale. Elle s’est un peu stabilisĂ©e grĂące au traitement, et je vois encore un peu seulement d’un Ɠil. C’est une poussĂ©e inflammatoire principalement chez les femmes, qui peut toucher la vision, les articulations ou les deux, dans mon cas c’est seulement la vision heureusement.

J’ai fait un bac Ă©conomique et social puis un an de droit qui Ă©tait peu accessible, alors je me suis rĂ©orientĂ© vers un BTS dans le sanitaire et social. J’ai intĂ©grĂ© le monde du Handisport en tant que sportif, avant d’enchaĂźner un stage, un service civique, un CDD, et bientĂŽt un CDI.

Comme TimothĂ©e de l’épisode 17, qui est aussi sportif de haut niveau et aux JO de Tokyo !

Je connaissais les chiens guides d’aveugles sans plus, je m’étais souvent posĂ© la question d’en avoir un, mais j’attendais de pouvoir l’assumer de mes propres moyens. J’ai fait ça sur un coup de tĂȘte, en tĂ©lĂ©phonant Ă  une bĂ©nĂ©vole puis Ă  l’école de Toulouse en juin 2019.

C’est la mĂȘme Ă©cole d’ailleurs que Justine de l’épisode 9, avec sa chienne guide Naya

Trois jours aprĂšs, je prĂ©parais chez moi, avec l’école de Toulouse, mon dossier de demande. En septembre 2019, j’ai fait tous les tests de marche, vu la psychologue de l’école, etc. J’ai testĂ© 2 chiens en dĂ©cembre 2019 : Opium un labrador noir et Ollie un labrador crĂšme, que j’étais persuadĂ© de choisir Ă  ce moment-lĂ . DĂ©but 2020, je suis retournĂ© confirmer l’essai avec Ollie, mais aussi rencontrer Osha, une labradore noire et ça a Ă©tĂ© le coup de foudre !

J’aurais dĂ» l’avoir en fĂ©vrier 2020, mais je partais en stage de tandem, alors on a dĂ©calĂ© et j’ai fait la remise Ă  mon retour en mars 2020 avec plein d’éducateurs qui se relayaient, l’éducatrice d’Osha Ă©tant sur le point d’accoucher. Ces semaines d’affilĂ©e Ă©taient sportives !

J’essaie de partager le plus de choses possibles avec Osha, on a d’ailleurs un projet d’accrocher une carriole pour emmener Osha pour le prochain Tour de l’Aude, qui permet de sensibiliser au handisport en s’arrĂȘtant dans des Ă©coles sur le circuit prĂ©vu. On fait aussi du canicross avec Osha sur des circuits peu passants dans la campagne, et pour se baigner.

Retrouvez d’ailleurs mon article sur courir un canicross en trio avec un chien guide et son maütre

Dans les diverses actions de sensibilisation, j’ai participĂ© au podcast “Dans les pattes d’Osha” de RCF Pays de l’Aude en lien avec l’école de Toulouse. MĂȘme si l’histoire ne colle pas entiĂšrement Ă  notre histoire avec Osha, mais retrace toute la vie d’un chien guide. 

D’ailleurs, est-ce qu’il y a quelque chose que tu as dĂ©couvert avec les chiens guides ?

C’est que les chiens guides ne nous guident pas parce qu’ils savent qu’on ne voit pas, mais parce qu’on leur a appris. Finalement, quand on a un handicap, tout le monde voit qu’on en a un, mais nos chiens n’ont pas conscience de cette diffĂ©rence, et c’est marquant !

J’ai aussi Ă©tĂ© marquĂ© par la rĂ©action des gens, je n’ai eu que de la bienveillance, avec des gens hyper attentionnĂ©s et gentils, mĂȘme dans les lieux oĂč j’allais souvent comme la boulangerie, les gens se sont adaptĂ©s Ă  mon handicap dĂ©sormais visible.

Est-ce que tu as Ă©tĂ© bluffĂ© par l’un d’entre eux ?

Quand elle m’a rejoint dans l’eau alors que je suis tombĂ© du wakeboard, elle avait nagĂ© 50 mĂštres et m’avait rejoint sans que je m’en rende compte !

As-tu fait une rencontre exceptionnelle grĂące aux chiens guides ?

Toutes les personnes que j’ai rencontrĂ©es par le biais d’Osha Ă  l’école, bĂ©nĂ©voles ou Ă©ducateurs, sont des personnes en or. Mais sans faire de favoritisme, ça restera la famille d’accueil d’Osha qui ont Ă  peu prĂšs le mĂȘme Ăąge que moi, on a crĂ©Ă© une relation incroyable. D’ailleurs je leur ai laissĂ© la gestion du compte instagram d’Osha @Osha_chien_guide qu’ils avaient crĂ©Ă© quand ils ont accueilli Osha en tant que famille d’accueil.

Fabienne de l’épisode 15 a aussi gardĂ© la gestion de la page Facebook de Finlay qui est maintenant chez Christel et David, sa famille de retraite de l’épisode 16

Pour finir, quel est ton pire et ton meilleur moment avec les chiens guides ?

J’ai pas un meilleur moment, mais c’est toute l’histoire avec Osha mon meilleur moment ! Les pires moments sont vraiment anecdotiques, sinon le meilleur moment que je peux choisir est celui oĂč j’ai choisi de repartir avec Osha et pas un autre.

Merci beaucoup à Romain pour sa disponibilité et sa réponse immédiate à mon invitation ! De belles aventures avec Osha et à bientÎt du cÎté de Toulouse, ou Paris !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s