🩼24 – BĂ©rangĂšre – Adopter son Ă©lĂšve chien guide rĂ©formĂ©

Dans cet Ă©pisode, je vous prĂ©sente BĂ©rangĂšre qui a Ă©tĂ© la famille d’accueil de Noupi de l’école des chiens guides de Paris. Quelques mois aprĂšs avoir dĂ©posĂ© son dossier pour devenir famille d’accueil, BĂ©rangĂšre accueille Noupi, son premier Ă©lĂšve chien guide. AprĂšs son entrĂ©e brillante en Ă©ducation, Noupi est finalement rĂ©formĂ© et ne sera pas chien guide
 Mais comment s’organiser pour adopter son futur chien guide rĂ©formĂ©, et quelles consĂ©quences de changement de statut ? BĂ©rangĂšre revient sur les dĂ©buts de son aventure avec Noupi alors qu’elle venait juste d’apprendre qu’elle Ă©tait enceinte pour de bon cette fois. Elle nous raconte comment Noupi l’a accompagnĂ©e pendant toute sa grossesse en tant que futur chien guide, puis comment son adoption s’est imposĂ©e lors de sa rĂ©forme, jusqu’au lien trĂšs fort entre lui et son petit garçon.

Retrouvez ci-dessous une retranscription synthétique avec pleins de photos :

Est-ce que tu peux te présenter rapidement ?

Je m’appelle BĂ©rangĂšre, j’ai 38 ans et j’habite Ă  Bernay en Normandie depuis quelques mois maintenant, avec mon compagnon Philippe, mon petit garçon Solal qui va bientĂŽt avoir 3 ans et Noupi, qui est un labrador, et va avoir 4 ans en fin d’annĂ©e.

On s’est croisĂ© il y a maintenant plusieurs annĂ©es, car tu Ă©tais aussi engagĂ©e auprĂšs des chiens guides d’aveugles, est-ce que tu connaissais l’association avant ?

J’ai toujours vĂ©cu avec des chiens quand j’étais plus jeune, et il y a quelques annĂ©es avec Philippe quand on vivait Ă  Paris, on se posait la question de prendre un chien mĂȘme en appartement. On pouvait emmener un chien au bureau, mĂȘme de compagnie, mais on n’avait pas envie d’un chien en appartement sans jardin
 Et j’ai dĂ©couvert par hasard par un partage sur Instagram en 2017, l’histoire de Nuts et de sa famille d’accueil Dimitri et Philippe ! En fait, je ne m’étais jamais posĂ© la question de l’éducation d’un chien guide d’aveugle.

C’était une annĂ©e 2017 particuliĂšre, tant professionnellement avec nos changements de travail, que personnellement avec plusieurs fausses couches, on avait besoin d’un projet, de faire quelque chose qui avait du sens, et on a dĂ©posĂ© notre dossier de famille d’accueil Ă  l’école de Paris. J’ai fait la rĂ©union des familles d’accueil avec Audrey (de l’Ă©pisode 8) qui Ă©tait lĂ  avec Mayotte, elle avait Ă©tĂ© super honnĂȘte sur tous les cĂŽtĂ©s positifs, mais aussi nĂ©gatifs, elle m’a vraiment donnĂ© envie.

En mars 2018, alors qu’entre temps j’étais tombĂ© enceinte et que le bĂ©bĂ© s’était bien accrochĂ© pour cette fois, on a accueilli Noupi 3 mois et demi, et j’étais enceinte de 3 mois et demi, leurs parcours Ă  Noupi et Solal sont trĂšs liĂ©s
 Noupi Ă©tait dĂ©jĂ  trĂšs sensible, et on a fait notre vie !

Je l’ai emmenĂ© partout, en vacances, au cinĂ©ma, aux musĂ©es et expositions, mais aussi tout mon suivi de grossesse et les cours de prĂ©paration Ă  l’accouchement. C’était de la sophrologie et pendant les plages trĂšs calmes, on entendait Noupi qui ronflait alors qu’on Ă©tant en plein silence. J’avais vraiment envie de pouvoir raconter Ă  mon enfant que j’avais Ă©tĂ© accompagnĂ©e pendant toute ma grossesse par un ange gardien, car on savait qu’en janvier il rentrerait en Ă©ducation


On s’était croisĂ© en effet au tout dĂ©but Ă  proximitĂ© du travail de Philippe et du tien, puis une nouvelle fois l’étĂ© quand tu avais Nollie (en famille d’accueil chez Marie de l’Ă©pisode 3) qui est la sƓur de Noupi et Ă©tait en relais avec toi l’étĂ© 2018. J’avais d’ailleurs accouchĂ© une semaine plus tard !

Je devais initialement accoucher dĂ©but septembre, et on avait prĂ©vu un stage puis 2 semaines en famille relais pour pouvoir profiter du bĂ©bĂ© et nous organiser aprĂšs la naissance. Sauf que Solal est nĂ© le vendredi 10 aoĂ»t, et j’ai eu mal dĂšs le mercredi prĂ©cĂ©dent
 On est partis Ă  la maternitĂ© le jeudi aprĂšs-midi, alors que Noupi devait aller en stage le lundi suivant, j’avais peur de ne plus le revoir avant les 3 semaines que nous avions organisĂ©es sans lui. Philippe n’est rentrĂ© Ă  la maison que dans l’aprĂšs-midi, Noupi n’avait mĂȘme pas fait pipi dans l’appartement en 24h. Philippe l’a emmenĂ© Ă  l’école pour le week-end avant son stage du lundi suivant.

On a rĂ©cupĂ©rĂ© Noupi aprĂšs ces 3 semaines, et on avait convenu que Philippe allait prendre le relais pour s’occuper au quotidien de Noupi. C’était la dĂ©couverte sur son comportement avec un bĂ©bĂ© (on en avait aussi parlĂ© Ă  l’Ă©pisode 20 avec Cyrielle et ses jeunes jumeaux), mĂȘme si on savait comment il se comportait avec la grande sƓur de Solal d’onze ans.

En septembre 2018, on a commencĂ© Ă  nous parler d’une entrĂ©e en Ă©ducation en janvier/fĂ©vrier. DĂ©but novembre, on nous a annoncĂ© qu’il rentrerait dĂ©but dĂ©cembre, j’ai fondu en larmes
  Je n’étais pas prĂȘte aussi tĂŽt, et Solal et Noupi avaient dĂ©jĂ  une super complicitĂ©, vraiment. Je l’ai emmenĂ© Ă  l’école et l’ai remis Ă  Thibaut (de l’Ă©pisode 12), qui a Ă©tĂ© son Ă©ducateur, mais aussi celui de Nuts que j’avais pu rencontrer entre temps avec sa famille d’accueil Philippe et Dimitri.

On savait qu’on n’allait pas tout de suite ĂȘtre famille d’accueil Ă  nouveau, Solal Ă©tant petit. AprĂšs plusieurs retours de Noupi Ă  la maison, Thibaut nous a prĂ©venu que cela ne se passait pas si bien, puis finalement que Noupi allait ĂȘtre rĂ©formĂ© et ne pas devenir chien guide d’aveugle. Ses sensibilitĂ©s Ă©taient revenues en puissance avec la pression de l’éducation et la vie en box.

On a rĂ©cupĂ©rĂ© Noupi et on a trouvĂ© un autre chien trĂšs sensible en effet. On Ă©tait prioritaire pour son adoption, je ne concevais pas de ne pas l’adopter, mais pour Philippe c’était non
 On a eu plusieurs semaines pour nous dĂ©cider, et un soir Philippe propose Ă  Noupi de rester avec nous ! On a vu avec l’école pour les papiers, et notamment pour le don pour l’adoption, qui est facultatif pour les familles d’accueil mais que nous avons fait (et qui est dĂ©ductible d’impĂŽts).

Si on n’est pas la famille d’accueil de l’élĂšve chien guide rĂ©formĂ©, il y a aussi un mois de test avant l’adoption dont on avait parlĂ© avec Christel et David (de l’Ă©pisode 16), la famille de retraite de Finlay, qui prĂ©cĂšde la session de propriĂ©tĂ© entre l’école et la famille d’adoption (contrairement Ă  la famille de retraite qui ne possĂšde pas le chien guide retraitĂ© qui reste la propriĂ©tĂ© de l’école de Paris).

On a adoptĂ© Noupi en fĂ©vrier 2019, il a continuĂ© Ă  partir en vacances avec nous, Ă  prendre le mĂ©tro avec une museliĂšre et son ticket, pas le bus car il n’avait plus le droit, mais sinon il fait tout avec nous. Suite au premier confinement en mars 2020 et on a rĂ©flĂ©chi Ă  quitter Paris et on a dĂ©mĂ©nagĂ© en octobre, ça n’a posĂ© aucun problĂšme Ă  Noupi qui a cette capacitĂ© d’adaptation. Il a gardĂ© de trĂšs bonnes bases avec les besoins au caniveau, le fait de s’asseoir aux passages piĂ©tons, mais il a maintenant le droit de monter sur le canapĂ© ! Depuis quelques mois, il y a eu un dĂ©clic et les sensibilitĂ©s de Noupi ont diminuĂ©. Si demain on prend un deuxiĂšme chien, on se tournera vers l’école des chiens guides aussi, mĂȘme si ça demande de l’organisation avec deux chiens.

D’ailleurs, est-ce qu’il y a quelque chose que tu as dĂ©couvert avec les chiens guides ?

Je n’aurais pas imaginĂ© que ça me passionnerait autant, mais aussi que les chiens avaient de telles capacitĂ©s d’apprendre, et la vitesse Ă  laquelle ils apprenaient des choses, et la progression. La complicitĂ© et les liens que Noupi a tissĂ© aussi avec Solal qui Ă©tait juste un bĂ©bĂ© au dĂ©but. 

Pour finir, quel est ton pire et ton meilleur moment avec les chiens guides ?

Je n’ai jamais eu de pire moment, mais les meilleurs moments c’est cette complicitĂ© avec Solal, cette prĂ©sence qu’il a eu Ă  mes cĂŽtĂ©s pendant toute ma grossesse, d’avoir pu venir Ă  la maternitĂ©. Je pense que le meilleur moment avec Noupi, c’est cette symbiose avec Solal et leurs histoires tellement liĂ©es, c’était sa carriĂšre au final, et ça va continuer encore un paquet d’annĂ©es !

Merci beaucoup Ă  d’avoir rĂ©pondu si favorablement Ă  mon invitation avec cette belle histoire qui me permet d’illustrer aujourd’hui que la vie est pleine de surprises ! A trĂšs bientĂŽt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s